Annie CHAMBAULT. Gesvres-le-Chapitre, village du Multien

25,00 €Prix
  • Lorsqu'en 2009, Daniel Maurice, maire du village, demande à Annie Chambault d'écrire un fascicule sur Gesvres, elle ne pensait pas exhumer autant de documents pour un si petit village. C'est aujourd'hui un ouvrage de 260 pages...

    A l'écart des chemins de grandes communications, Gevera apparaît dès le XIe siècle dans une donation de l'évêque de Meaux au Chapitre cathédral de l'Eglise Saint-Etienne de Meaux. A la même époque les religieux de Notre-Dame de Chaage reçoivent le territoire de Fescheux et commencent à construire une ferme.

    Essentiellement agricole avec ses trois grosses exploitations, Gesvres est particulièrement imposé durant la Révolution. Tous les jours les commissaires de la République réclament du blé pour Meaux ou pour Paris ; le peuple a faim...

    Le village n'est pas bien grand. Jusqu'au milieu du XXe siècle, il compte une vingtaine de maisons, plus d'école, aucun commerce, très peu d'habitants. Il y a néanmoins des familles profondément ancrées : les Chaufourrier, Leduc, Lefèvre, Maucarré, Ragon...

    -

    Généalogiste depuis 1978, Annie Chambault est co-fondatrice du Cercle Généalogique de la Brie et sa trésorière durant près de vingt ans. Elle est également trésorière de la Société d'Histoire et d'Archéologie de la Goële depuis 1981.

    Elle a publié de nombreux articles et deux ouvrages Saint-Soupplets, souvenirs d'un village sans Histoire (2002) et Monthyon "la Butte" (2007).